Vues sur Koudougou | Carnets d'une coopérante au pays des hommes intègres

Ressources

Quelques ressources en vrac pour découvrir le Burkina Faso, le pays des hommes intègres, et Koudougou, ville où je suis basée depuis jours.

Koudougou est la troisième ville en population après Ouagadougou et Bobo Dioulasso. Elle compte plus de 100’000 habitants et est située à 75 km à l’ouest de Ouagadougou, sur la voie ferrée qui relie la capitale burkinabé à la capitale ivoirienne Abidjan. Koudougou accueille chaque année un festival culturel baptisé les Nuits atypiques de Koudougou.

Burkina en bref

Quelques faits tirés de Wikipédia.

  • Le Burkina Faso, pays des hommes intègres, est un pays d’Afrique de l’Ouest sans accès à la mer, entouré du Mali au nord, du Niger à l’est, du Bénin au sud-est, du Togo et du Ghana au sud et de la Côte d’Ivoire au sud-ouest. Ses habitants sont les Burkinabè.
  • Ouagadougou, appelée familièrement Ouaga, est la capitale du Burkina Faso et la plus grande ville du pays avec une population de 1,48 million d’habitants (2006). C’est le centre culturel, économique et administratif du pays. Les habitants de Ouagadougou sont les Ouagalais. Le président actuel, Blaise Compaoré, est au pouvoir depuis le 15 octobre 1987.
  • Le Burkina Faso, pays enclavé est relativement plat (son point culminant est le Tenakourou qui s’élève à 747 mètres). On retrouve deux types de milieu naturel au Burkina : le sahel au nord et la savane au sud.
  • Le territoire actuel du Burkina Faso a été le siège des royaumes mossis. Colonisé par les Français sous le nom de Haute-Volta, le pays devient indépendant en août 1960. Il connaîtra plusieurs régimes autoritaires. Sous Thomas Sankara, la Haute-Volta devient le Burkina Faso en 1984, nom qui signifie “la patrie des hommes intègres” en langues locales mooré (burkina signifiant « intègre ») et bamanankan (faso se traduisant par « patrie »).
  • Après son indépendance en 1960, le Burkina Faso a connu plusieurs régimes politiques : État de droit et État d’exception. À partir de 1991, le pays a opté pour un système politique démocratique en adoptant une constitution par voie référendaire et en organisant des élections présidentielles et législatives.
  • Drapeau du Burkina Faso
  • La langue officielle est le français. De nombreuses langues nationales sont parlées dont les plus courantes sont le Moore, le Dioula, Gulmancéma et le Foulfoulde.
  • Le Burkina Faso est l’un des pays les plus pauvres du monde. La moitié de la population du pays vit en dessous du seuil de pauvreté. L’agriculture représente le tiers du PIB et occupe 80 % de la population. Dominée par le coton, dont le pays est le premier producteur en Afrique, l’économie résiste tant bien que mal à la chute des cours mondiaux.
  • Selon les données du CIA World Factbook de 2008, l’islam est la principale religion du Burkina Faso (50%) alors que 40% de la population est animiste. Les religions chrétiennes sont pratiquées par 10% de la population.
  • Statistiques
    Superficie : 274 000 km²
    Population : 13 200 000 habitants (en 2005). 0-14 ans : 47,5%; 15-64 ans : 49,59%; + 65 ans : 2,91%

Actualités

  • LeFaso.net
    Portail d’informations générales sur le Burkina Faso réalisé et animé par des burkinabè de l’intérieur et de la diaspora, tous professionnels des médias et des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC).
  • Le Journal de 18h
    Radiojournal diffusé quotidiennement par Radio Pulsar installée à Ouagadougou, pour écouter les actualités de la journée.
  • Radio et télévision du Burkina (RTB)
    IMPOSSIBLE DE VOIR LES VIDÉOS… pour toute l’actualité.
  • Le Pays
    Quotidien indépendant d’information générale publié par un groupe privé d’une vingtaine de journalistes. Il se veut un catalyseur du processus de démocratisation du Burkina, un éveilleur des consciences.
  • L’Observateur Paalga
    Fondé le 28 mai 1973 à Ouagadougou, ce fut le premier journal quotidien imprimé privé de la Haute Volta (et de l’Afrique occidentale française). Les agences de Bobo-Dioulasso et Koudougou viennent en appui au siège du Journal à Ouagadougou, qui par ailleurs entretient un réseau de correspondants nationaux et internationaux.
  • Burkina, de A à Z
    De l’agriculture au zaï, en passant par l’alphabétisation, l’eau, le développement durable, la jachère et la spiruline, entre autres.

Musique

Tiken Jah Fakoly & Soprano – Ouvrez les frontières

Société

  • Radio Savane
    Radio émettant au Burkina Faso sur la bande FM à Ouagadougou (103.4), Bobo-Dioulasso (96.1) et Gourcy (103.1), Savane FM diffuse des émissions d’information et musicales, mais aussi des programmes dédiés à promouvoir l’éducation, la formation et la culture générale, en langues nationales burkinabées (Mooré, Dioula), Arabe et Français.
  • Nuits atypiques de Koudougou
    Koudougou accueille chaque année ce festival culturel, essentiellement musical. Créées en 1996, les Nuits atypiques de Koudougou sont exemplaires d’une démarche de coopération culturelle reposant sur la solidarité, la responsabilité et l’autonomie puisqu’il s’agit du pendant africain d’un autre festival atypique, celui de Langon, près de Bordeaux (France). La 14e édition des Nuits Atypiques de Koudougou (NAK), se tiendra du mercredi 25 au 29 novembre 2009 autour du thème “Culture, Pauvreté et Solidarité”.
  • Le Journal du jeudi
    Journal satyrique du Burkina Faso.
  • Contes et légendes
    Découvrez “La récolte de miel du cafard”, “Le lièvre, l’éléphant et l’hippopotame” ou encore “Une calebasse extraordinaire”.
  • Les Bobodiouf : série TV humoristique d’une centaine d’épisodes.
    Cette série raconte la vie de tous les jours dans une ville du Burkina Faso (Bobo Dioulasso) : ses misères, ses joies, le tout sur un ton humoristique.

Les Bobodiouf: épisode 6-1.3 (10:03 min)

Cinéma

Le Burkina Faso est l’un des pays africains les plus prolifiques en matière de production cinématographique. On trouve des cinémas en plein air un peu partout et les gens se pressent pour voir les productions locales ou les films de Bollywood…

  • Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO)
    Un des plus grands festivals africains de cinéma qui se déroule tous les deux ans à Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso. Le festival a été créé en 1969 à l’initiative d’un groupe de cinéphiles sous l’appellation Semaine du cinéma africain.
  • Le documentaire dans le processus d’évolution au Burkina Faso
    Un texte de Bakary Sanon présentant la situation du cinéma documentaire burkinabé.
  • Kino Burkina
    Kino Burkina est un rassemblement d’artistes de la vidéo et du cinéma qui ont le désir impérieux de faire des films, coûte que coûte. Créé en novembre 2008, il est basé à Ouagadougou.

    M’yaaka: un homme qui fait preuve de violence verbale et physique envers sa femme reçoit les remontrances de ses voisins… (3:51 min, 2009)

  • Concours 72 Heures Chrono, quatrième édition: un dossier de Parole citoyenne (ONF)
    Six films de six minutes réalisés en 72 heures en direct de Ouagadougou, au Burkina Faso, et de Jacmel, à Haïti.
  • Les coulisses du 72 Heures Chrono: Ce court métrage retrace l’aventure du concours de création et de formation cinématographique de jeunes cinéastes en herbes, 72 Heures Chrono. Une démarche unique, qui donne lieu à des échanges entre jeunes venus de différentes localités et qui, souvent, ont peu d’occasions de se rencontrer.
    Ces activités suscitent un engouement chez les participants et leur permettent de découvrir les différents corps de métier en cinéma, tout en créant des oeuvres qui vont dans le sens du développement et de la communication participative par l’utilisation des médias de masse. (14:36 min, 2009).

Météo

Quelques blogs personnels

  • Chroniques de Koudougou
    Des chroniques très fouillées et variées sur cette petite ville tranquille dont on ne parle jamais et nichée au sein d’un pays dont on ne parle pas davantage. Des gens, des lieux, des anecdotes, des images, par Stéphanie Jouan qui travaille avec l’association KOTOAKA dans le domaine de l’éducation et de la santé, à et autour de Koudougou.
  • Alliance canado-burkinabé: Coopérer pour le bien-être des populations. Vous devez être le changement que vous voulez voir dans ce monde (Gandhi)
  • QuophyBlogeur: La liberté d’expression ne s’use que lorsqu’on en use pas assez!
    Des articles divers: “Redécollage difficile pour le grand marché de Ouagadougou”, “L’université de Ouagadougou dans une mauvaise passe”, “Qui veut noyer les Burkinabè de Côte d’Ivoire?”, “Fossoyeurs de démocratie africaine”, etc.

Dossiers chauds

  • Le coton transgénique
    Peut-on sauver le coton africain, et à quel prix?
  • Le riz: une denrée rare et chère
    L’Afrique de l’Ouest pourrait produire tout le riz dont elle a besoin pour nourrir sa population, pourtant les importations sont très importantes et les coûts sont à la hausse: dans le contexte actuel de vie chère, le prix du sac de riz importé est hors de portée des ménages.

Littérature

Écrire un commentaire

à Koudougou
  • Get the Flash Player to see the slideshow.
  • Il fait quel temps là-bas?

    • Koudougou, Burkina Faso
      23 juillet 2018, 17:16
      Il y a des nuages qui cachent un peu le soleil. Il y a des nuages qui cachent un peu le soleil.
      Il fait 32°C
      Température ressentie: 35°C
      Humidité: 50%
      Vitesse du vent: 2 m/s ESE
      Aube: 5:51
      Crépuscule: 18:35

    Archives

    RSS Feed 2.0 Fil RSS